Salamandre siamoise qui était le résultat des expérimentations effectuées par Mangold qui sont à l'origine de la découverte du Spemann-Mangold organizer.
Source: Developmental biology par Scott F. Gilbert.

Hilde Mangold : Embryologie


Qui est-elle?

Hilde Mangold et fils Christian.
Source: US National Library of Medecine.
Hilde Mangold était une embryologiste qui avait vécu de 1898 à 1924. Durant son enfance, elle effectua son primaire et son secondaire dans une école standard, mais au lieu d’aller au cégep, ses parents décidèrent de l’envoyer à un pensionnat pour qu’elle apprenne les tâches de la maison. Après un certain temps, ses parents comprirent qu’elle n’appréciait pas leur décision et ils la laissèrent aller au cégep. En premier lieu, Hilde s’était intéressée à la chimie, mais, ensuite, elle découvrit qu’elle préférait la biologie et la zoologie. Durant ses années à l’université, elle rencontra un certain Hans Spemann et elle commença à s'intéresser à son projet sur le développement de l’embryon. Elle se marie avec un de ses collègues et ils eurent eu un fils ensemble. Elle finit ses recherches, écrivit ses thèses et eu son doctorat. Malheureusement, elle mourut d’un très jeune âge d’un accident tragique . Après sa mort, on reconnut ses travaux avec Spemann. Sa précision et sa curiosité sur le développement de l’embryon ont permis de grands avancements dans le département de la gynécologie.

Contribution Scientifique

Avant de comprendre les exploits effectués par Mangold, il faudrait comprendre comment cette recherche qui a mené à cette merveilleuse découverte a commencé. Hans Spemann, un embryologiste allemand, s'intéresse au développement de l’embryon. Il se questionne. Comment est-ce qu’un seul oeuf peut-il devenir un humain avec tous les organes nécessaires? Comment est-ce que les cellules de l’embryon savent-ils quel organe elles doivent former? Il pensa et effectua des expériences sur des oeufs de salamandres. Ensuite, il sépara un oeuf en 2 oeufs en utilisant les cheveux de sa filles, car ils étaient fins et flexibles. Après un certain temps, il observa le développement des oeufs et découvrit que non seulement les 2 oeufs avaient-ils survécu, mais ils avaient été capables de se développer et d’évoluer à nouveau.

À ce stage, Mangold commença à participer à la recherche. Grâce à sa précision et sa dextérité, elle réussit à conclure plusieurs opérations sur ces oeufs de salamandre. Pour aller en détails, Mangold avait détaché la lèvre dorsale d’un embryon de salamandre et l’avait rattachée au ventre d’un autre embryon. Spemann et Mangold avaient remarqué que l’oeuf génétiquement modifié avait évolué en jumeaux siamois (leurs corps étaient rattachés). Ils conclurent que la lèvre dorsale de l’embryon avait comme fonction d’organiser le développement de l’oeuf. De là, ils renomment la lèvre dorsale; Spemann-Mangold organizer (organisateur). Ensuite, elle finit ses thèses, reçut son doctorat en 1923 et elle mourut l’année suivante. Après sa mort, ses travaux étaient reconnus, puis Spemann prit le Prix Nobel à la place de Mangold, car on ne pouvait pas partager un prix ou l’accorder à une personne décédée. Docteur Scott Gilbert du département de biologie du Collège Swarthmore a dit : « Ses papiers, bien sûr, ont transformé la biologie. Ils n’ont pas résolu des questions, mais ils ont donné à l’embryologie un nouveau cadre et des nouvelles questions. Tenter de répondre à ces questions transformeront l’embryologie en une des pratiques les plus excitables de la science.»(1)

Reconnaissances principales

  • aucune

Références

  1. Gilbert, Scott F. «Hilde Mangold-Pröscholdt», échanges courriel, [En ligne] envoyé à Maëlys Ong le 28 avril 2018.
  2. Van, Robays J. Hilde Mangold-Pröscholdt (1898-1924) : The Spemann-Mangold Organizer, [En ligne], 28 mars 2016, (21 mai 2018).

Auteure

    Maëlys Ong 2018