Un site en devenir (ci-dessus, 3 exemples)
LA PETITE HISTOIRE

Février 2018
Collège Ste Marcelline, Montréal
Ecole secondaire de jeunes filles

En classe, je demande aux élèves de me nommer une grande femme scientifique. Quelques mains se lèvent. Je pointe une élève.
- Marie Curie! lance fièrement la jeune fille.
La majorité des autres étudiantes, qui avaient la même réponse, baissent leur main. Il en reste tout de même quelques-unes. Je pointe l'une d'entre elles.
- Rosalynd Franklin! dit très fort l'adolescente.
- Oui! C'est bien.
Je suis fière de constater qu'elles n'ont pas oublié la leçon sur la découverte de l'ADN ni le nom de cette scientifique talentueuse qui permit à Francis Crick et James Watson de gagner la course au nobel de médecine, en 1962, sans que son nom à elle ne soit jamais mentionné lors des honneurs.

Toutes les mains sont maintenant baissées. J'encourage mes élèves à chercher dans leur mémoire d'autres grandes femmes scientifiques mais elles ont beau faire des efforts, aucun autre nom ne leur vient à l'esprit.

- D'accord, dis-je, concilliante. Maintenant, je vais vous demander de me nommer un grand homme scientifique.
Les mains s'élèvent en trombe.
- Albert Einstein!
- Stephen Hawking!
- Galilée!
- Copernic!
- Ptolémée!
- C'est facile! constate éberluée une élève.
- Crick et Watson!
- C'est bien, continuez, leur dis-je pour les encourager. Pensez à ceux que nous avons étudiés.
- Frédéric Banting!
- Michael Smith!
- Isaac Newton!
- Lavoisier, madame "rien ne se perd, rien ne se crée..."
Toutes en choeur, les élèves complètent la phrase dans un élan de joie: "... tout se transforme". Enthousiastes, elles fouillent dans leur mémoire.
- Heu... Léonard de Vinci?
- Pourquoi hésites-tu?
- C'était un artiste?
- Oui mais il était aussi ingénieur. Un grand inventeur scientifique. Un grand artiste aussi. Les grands savants sont, à leur manière, des artistes puisqu'ils imaginent de nouveaux modèles scientifiques, une nouvelle vision de la nature. Ce sont des créateurs!

Il y eut un petit moment d'hésitation. Je leur dis: "Pensez à vos théorèmes, les hommes ont le chic pour donner leur nom à leur découverte". Les mains s'élèvent rapidement.
- Pythagore! Le théorème de Pythagore!
- Le théorème de Thalès!
- Le théorème d'Euclide!
- La poussée d'Archimède!
- Les degrés Celcius!
- Les degrés Kelvins!
- L'énergie des Joules!
- La force de Newton!
- La pression en Pascal!
- La loi d'Ohm!
- Le nombre d'Avogadro!
- Le tableau périodique de Mendeleiv!

...
- Les 100 Watts!
- Les 100 Watts? Dé qué c'est? interrogea une compagne.
- Ben, Monsieur Watt, James Watt de son petit nom, répondit l'élève l'air espiègle.
...
- Bravo! Vous êtes des championnes!
- Madame, m'interpèle une élève, on a oublié Pasteur!
- Et Jenner!
- Et Koch!
Et rebelote du côté de l'immunité:
- Sabin?
- Salk!
- Flemming!
- Heu... Pétri?
- HeLa madame, j'ai une femme, Henrietta Lacks!

Que j'aime mes élèves! Elles sont lumineuses. Elles sont tout l'espoir du monde, l'avenir, notre avenir, qui sera magnifique par elles. Je rappelle à celles qui l'auraient oublié qu'Henrietta Lacks a fait un apport immense à la science car, bien qu'elle soit morte en 1951, on cultive encore aujourd'hui ses formidables cellules utérines cancéreuses qui ne veulent toujours pas mourir. Elle est un personnage très important de la recherche en médecine. Après sa mort, on a multiplié ses cellules en laboratoire afin de les étudier à travers le monde. Il en existe aujourd'hui davantage que le nombre de téracellules qui formaient son corps de son vivant. Grâce à la série de cellules nommée HeLa en son honneur, nous réussirons peut-être un jour à comprendre l'immortalité. Nous pouvons avoir une pensée pour elle. Comme de nombreuses femmes, elle a donné son corps pour l'avancement de la science, (sans qu'on ne lui ait demandé d'ailleurs!) Interpellant mes élèves je les interroge:
- Mais peut-on dire qu'Henrietta Lacks est une grande scientifique?
- Nooon, entonnent langoureusement les adolescentes déçues.
L'atmosphère, pesante, est tombée à pic. On entendrait une mouche voler s'il y en avait dans la classe.
- Qu'est-ce qui cloche? Qu'est-ce qui ne va pas? leur demandai-je.
- Y'a juste des hommes madame, se plaint une élève.
- A part Marie Curie et Rosalynd Franklin, les femmes n'ont pas fait de découverte scientifique, ajoute une autre.
- C'est pas juste! C'est toujours comme ça, marmonne une élève en faisant non de la tête, exaspérée.

- Vous avez raison. Cette situation est anormale. Si Marie Curie et Rosalynd Franklin ont existé, alors où sont les autres?
Je les laisse réfléchir quelques secondes avant de poursuivre: "Je vais vous poser une autre question: quel était le nom de famille votre arrière-grand-mère maternelle?
Surprise. Silence.
Je persévère:
- OK, écoutez-moi bien. Votre arrière-grand-mère maternelle a-t-elle existé?
- Oui! répondent-elles à l'unisson, intriguées.
- Donnez-moi son nom.
Je laisse un délai avant d'ajouter, d'un ton badin: "J'attends."

Après un moment, nous nous regardons les unes les autres d'un air entendu. Plusieurs élèves retrouvent peu à peu leur sourire. Je constate avec elles:
- Votre arrière-grand-mère maternelle a bien existé puisque vous êtes ici.
Plusieurs filles font oui de la tête. "Et bien c'est pareil pour les femmes scientifiques."

Je les vois redresser leur poitrine, reprendre une posture droite. Leurs yeux s'illuminent.
J'en profite pour faire une annonce officielle: " J
e vous annonce le début d'un nouveau projet. En cette année du cinquantième anniversaire de la fondation du collège Ste-Marcelline à Montréal, nous allons nous inspirer de la devise du collège qui est... "
- ... Ensemble, oser changer le monde, clame le groupe.
- C'est ça! Nous allons, vous et moi, changer le monde, ensemble. Nous allons retrouver et documenter le nom des grandes femmes scientifiques qui ont existé. Nous allons apprendre à construire un site web et, ensemble, nous allons faire la promotion des grandes femmes scientifiques.

C'est ainsi qu'a démarré l'aventure du site:

Pour un historique du nom du site: cliquez sur l'image ci-dessus, la clé de l'avenir.

 
     
 

www.CatherineFol.com Copyright 2019 Catherine Fol