Films Ecriture Expositions Conférences
Contact Matériel étudiants Science  et Joie
 
     
 

Dernières
nouvelles

 
 


- Trucs d'étude

- Sites sec 3

- Edu Sexuelle sec 2

rentrée 2017

 





 

FILMOGRAPHIE

Aller au menu film

De 1988 à 2005 j’ai travaillé à temps plein comme réalisatrice de documentaires d’auteur à l'Office National du film du Canada. Au cours des dernières années, je me suis spécialisée dans la communication et l'éducation des sciences naturelles.

Toutatis, Le Lien Cosmique et Ceci n’est pas Einstein, trois films primés à travers le monde et toujours télédiffusés sur les cinq continents, permettent de découvrir l’univers de la recherche en rencontrant des savants parmi les plus renommés.

Ces films sont inscrits sous le thème de la transmission de la connaissance, le plaisir de la découverte et l’espoir.

À la manière d’un chef d’orchestre, j’ai choisi et initié chaque projet, fait la recherche, le scénario et la réalisation en collaboration avec tous mes partenaires, savants, artistes, techniciens et gestionnaires (voir les génériques), qui ponctuellement venaient enrichir la production. En tant que maître d’œuvre, j’ai dirigé chaque projet de la première idée à la diffusion finale.

Mes réalisations :

   
 

Films réalisés par Catherine Fol :

 
     

Recherche et scénario:

Figures de pensée
Après avoir fait la recherche et le scénario d'un projet de documentaire scientifique sur la biologie de la conscience avec, entre autres, les neurobiologistes renommés Gérald Edelman et Jean-Pierre Changeux, j'ai laissé le travail précaire de réalisatrice de documentaire pour l'enseignement.

Françoise Lindeman, qui m'avait assistée à la recherche, a repris le travail en cours de route, refait une nouvelle recherche et collaboré au montage et au scénario d'un film vraiment intéressant sur la conscience.

Voyez La dynamique du cerveau, un incontournable.


Andrea Vesalius tiré de De humani corporis fabrica (1543)

 
     
 

www.CatherineFol.com Copyright 2017 Catherine Fol
Réalisation initiale Sébastien Gauthier février 2005